In Nomine Satanis / Magna Veritas – L’apologie de la doc bénite

Bon il y a certains trucs que les americains ou les chinois ne pourront jamais nous piquer: le fromage, le vin, Michel Sardou, notre mauvaise humeur et…. In Nomine Satanis / Magna Veritas (Les américains ont essayés, mais ils ont oubliés un ingrédient essentiel… la rigolade).

Et tout ça grâce à l’illustre CROC (que son nom soit sanctifié) et ses  bijoux ludiques qu’il nous a offert (lui et ses comparses), à savoir : Bitume, le plus récent COPS et l’intemporel INS/MV.

« Elle est pas bénite ta batte… Oh le looser !  »  Pierrot, Ange de Daniel

Ce qu’il faut déjà comprendre avant d’aborder cette gamme, c’est l’humour… Pas celui du 1er degré, ni celui du deuxième mais… bien plus loin encore ! Cette humour noir et cynique indéfinissable, mais qui nous fera se tordre de rire et passer de très bons moments !

Bon, je fais rapide sur le contexte : Le jeu divin entre Dieu et ce bon vieux Satan bat son plein depuis des millénaires et nos Pjs sont amenés à incarner des Anges ou des démons dans la société moderne. Le catholiscisme est cependant chahuté de part le monde par la resurgence d’anciennes religions (Valaya, Dieux de l’ancienne egypte, etc.) et l’agressivité des nouvelles (Islam, hindouisme, etc.). Un autre de ses grands défis prend la forme d’adolescents boutonneux et irrespectueux qui passent leur temps à ce mettre de grands coup d’Artic dans Counter Strike et désertent les eglises.

Les sociétés Angeliques et Infernales sont d’infames bureaucraties ou des formulaires soporifiques et agents administratifs attendent nos pjs à chaque recoin de mission. Les anges et les démons s’affrontent sous le regard bienveillant du « vieux » (dieu) et de Lucifer et chacun compte les points de son côté.

 

 » Vas y, tiens moi ce cul bénis, on va le déguiser en Ronald Mac Donald et le larguer au milieu de la convention chasse pêche et tradition ! » Paulo, Démon de Malphas

Vous l’avez compris, il y a donc deux facons evidentes de jouer à INS/MV :

– Magnas Veritas : Débusquer les démons et leur infames machinations et une fois que c’est fait  prendre la tête de cohortes de skinheads equipés de docks benites, déployer ses ailes flamboyantes et balancer des colonnes de feux et des déluges d’elecrtricité sur les séides infernaux.

– INS : S’amuser à mettre des jouets démons dans la chambre des petits enfants, mitrailler un macdo à grands coup de famas maudits ou dévergonder tout un presbytaire en s’eclipsant au bon moment.

Les missions s’enchainent, il est très amusant (au début) de martyriser les humains ou user de ses supers pouvoirs qui permettent de traverser des murs et de renverser des paniers à salades de flics (les camionnettes… m’enfin !)

« Comment ca je dois remplir le formulaire 12842 B et me soumettre à l’intérrogatoire ? Je viens de me prendre 2 coups de hache maudite par un démon du troisième cercle de Baal plus qu’énervé et toi tu m’emmerde avec tes papiers ?! »  Max, Ange de Michel

Mais franchement, au bout d’un moment ca lasse… Et c’est quand on est lassé, c’est là que ca devient vraiment, vraiment sympa ! Vous avez les moyens d’empetrer les joueurs dans des series de missions débiles aux buts incompréhensibles, voire contraires à leur nature pour, au final, les réveiller…. Leur faire prendre conscience que tout ceci n’est qu’un jeu absurde qui dure depuis des millénaires pour l’amusement de deux vieillards…

Et là on accède à la troisième facon de jouer à INS/MV : Foutre tout ca en l’air ! Jesus, l’entité la plus cool de l’univers l’a  bien compris, et il a ouvert un bar PMU (chez Régis) sympatoche ou anges et démons et familiers en tout genre peuvent se retrouver pour boire des verres ensembles sans possibilités d’anicroches. Le jeu devient alors très intéressant, car il s’agit de faire des alliances contre natures et saboter les rouages de cette machine bien ficelée pour, au final,  arrêter cette mascarade . Je ne saurais trop conseiller le supplément Rigor Mortis indispensable dans ce cas : http://www.xxiemeciel.com/download/RigorMortis.zip

Bon allez, je vais aller réveiller mon familier poupée gonflable d’Andréalphus et passer un bon moment !  A + !

Sire Lunathir, pour vous servir.

Warhammer 40 000 – Bottons le c** à la galaxie sous l’oeil bienveillant de l’empereur !

Le but de cette article est de faire une introduction à la gamme Warhammer 40 K JDR (Dark Heresy, Deathwatch, Rogue Trader > http://www.bibliothequeinterdite.fr/), en présentant (succinctement) le monde et en vous donnant 3 bonnes raisons de vous y aventurer.

L’imperium du trône de Terra tu aimeras…

L’univers de Warhammer 40 000,  c’est un peu comme si George Lucas avait écrit Star Wars en pleine dépression, c’est un peu comme si le même Star Wars aurait eu un Luke Skywalker dealer de bâtons de la mort à la cantina, bref Warhammer 40 000 c’est du Space Opera, mais en fait non… C’est du DARK Gothique Space Opera !

En terme de contexte, un empereur-dieu âgé de plusieurs millénaires dont la survie est assurée par le sacrifice régulier de milliers d’âmes règne d’une main de fer sur un impérium en pleine expansion, expansion portée par la puissance et le fanatisme de ses corps d’élites les spaces marines, des super-soldats génétiquement modifiés à partir du génome de puissants primarques et de l’implacabilité de ses légions blindées.

Ce n’est bien sur pas forcément du gout de certains humains dissidents voire de »xenos » en tout genre qui n’envisagent pas du tout (les insolents !) de se laisser faire et mènent la vie dure à nos croisés.

Encore pire, des entités malfaisantes et corruptrice règnent aux confins de l’immatérium pour tenter l’humanité et ont même brillamment réussis dans le passé lors de l’hérésie menée par le plus puissant des primarques, Horus, en corrompant la moitié des forces Spaces marines.

Voici trois bonnes raison d’aimer ce monde :

Premièrement son côté Dark et gothique :

– Le culte de L’empereur Dieu et son fanatisme obligatoire, encadré d’une main de fer par l’inquisition et le maintien d’un obscurantisme mystique.

– L’omniprésence du Chaos, perpétuel tentateur de l’âme humaine et seul moyen de voyage interstellaire via le Warp, si bien que, vous l’avez compris, c’est un mal nécessaire et nos joueurs n’auront de cesse de le côtoyer

– Warhammer 40 000 est un monde résolument gothique. Des nefs sculptées des croiseurs de la Marine Impériale, aux armures et armes  recouvertes de parchemin de litanies impériales, à l’architecture torturée des cathédrales de l’empereur dieu, le gothique est partout et imprègne l’ambiance du monde.

Deuxièmement par la qualité du développement des races extra-terrestres :

– La race des eldars aussi complexe et énigmatique qu’intéressante

– Les Orks, et leur amour de la destruction et des sensations fortes sont attachants à souhait

– Les Tyranides, xenos biomécaniques (oui clairement une inspiration d’Alien) et leurs faims dévorantes de vie nous rappellent notre enfance effrayée devant le somptueux Alien de Ridley Scott.

Etc.

Et pour finir, l’entretien et l’évolution constante de ce monde  soutenu par la plus puissantes des industries imaginaires de la planète :

– Plus d’une cinquantaine de romans à ce jour. Sur des sujets divers et variés d’une qualité, il est vrai, très inégale, mais il y en a quand même de très très bons ! Notamment toute la gamme sur l’hérésie d’Horus ou on retrouve les meilleurs écrivains (Graham Mc Neil pour moi le maitre incontesté de la corruption chaotique avec notamment le très bon « Fulgrim », Gavin Thorpe et sa passion des eldars (Incroyable « Path of the warriors »), Dan Abnet qui n’est pas sans reste en terme de bonnes parutions) (http://www.blacklibrary.com/)

– Des CDs Audios ! (si si) contenant les romans précités avec le bruit des armes et de la fureur !(http://www.blacklibrary.com/)

– Des BdS ! Bon, il est vrai plus destinées aux adolescents mais bon quand même, des Bds quoi !

– Les apports de Warhammer 40000 k, le jeu sur table avec sa gammes de figurines toutes plus belles (et plus chères) les unes que les autres et un magazine mensuel qui il est vrai s’est quand même fortement transformé en catalogue de vente et a beaucoup moins d’intérêt maintenant (http://www.games-workshop.com/gws/home.jsp)

– Des jeux vidéos notamment les très bon Dawn of War (http://www.dawnofwargame.com/fr/home/agegate)

– Un film : Ultramarines, il est vrai d’une réalisation moyenne mais quand même  on y croit !(http://www.ultramarinesthemovie.com/

– La régularité des suppléments du JDR : il ne se passe pas un mois sans qu’une nouveauté apparaisse et tous ces éléments sont d’excellents supports à la gamme de JDR. On ne peut également que louer le rythme de sortie  extrêmement soutenu des parutions et la qualité de leur présentation qui contribuent à entretenir un monde qui devient du coup extrêmement fouillé et intéressant.

Tout ça n’existerait pas sans la puissance financière de la puissante firme de Nottingham, mais là, nous abordons un débat glissant que je ne compte pas traiter ici.

A suivre, on rentre dans le détail en attaquant la présentation de la gamme.

Sire Lunathir, pour vous servir.

Ps : J’ai réussi à prendre une photo de Synocrate à la dernière convention 40 K, pas mal son costume non ?  (C’est T Bouhon juste derrière, si si !):-D

 

Khaos 1795 ou le jour où Roland Dumas décida de prendre les armes

Bonjour à tous!

Avec Khaos 1795, Les 12 singes ont décidés non seulement de nous honorer de l’industrialisation du concept de Jeux de Rôle clé en main, mais en plus, ils l’ont fait bien :  Une merveille vous dis-je, un joyau, une beauté, une pure beauté comme on les aime : Du jeux de rôle intéressant, éducatif, et sombre à souhait !

Khaos (prononcer Khaossss quand on est intime) est le premier jeu de la collection « Intégrales » , comprenant une  série de jeux « clefs en main » basés  sur le même système (plutôt simple et bien fait), comprenant dans un seul package,  les règles, le monde et la campagne qui va bien le tout dans un petit format très pratique.

Concernant Khaos, le concept original en marquera plus d’un et en effraiera les autres (eux la les historiens) : la révolution Française a mal tourné ! Oh si, le roi a eu droit à sa fête personnelle avec son amie la  guillotine, mais c’est après que ça s’est mal passé. En 1795, le jour ou l’impitoyable Fouquier Thinville s’est occupé de Robespierre, un énorme oeil enflammé  surgit au dessus de l’observatoire de Paris et projette son regard menaçant sur la capitale.

Un régime de terreurs s’empare de la France gouverné par le trium virat infernal de Fouquier Thinville, l’infâme Saint-Just et le jeune Capitaine des armées Bonaparte (Rien que ça !). L’Europe contemple avec horreur la nouvelle France et commence à trembler…

Seules 5 organisations de héros, issus à la fois de  l’ancienne Noblesse (enfin ce qu’il en reste…) et des récents révolutionnaires, se lèvent pour tenir tête à la terreur : Les citoyens corsaires (révolutionnaires terroristes ayant le panache et la grande classe des corsaires de l’époque), le jeu de paume (les médecins et autres organisateurs), le cabinet des ombres (les espions du roi !), la garde nationale (les restes flamboyants de l’armée), et le siècle des lumières (les savants et philosophes). Vous avez deviné, nos Pjs en font partie !

Rien que ça pourrait constituer un monde de bonheur pour nos chers Pjs. On s’attendrit en les imaginant fomenter des coups d’éclats, espionner à tout va, et tenter de mettre le régime à bas, mais ce n’est pas tout… Et c’est bien ça, qui fait de ce jeu une perle inestimable du paysage JDR actuel : l’Oeil corrompt,et pas qu’un peut !  Il entraîne une sorte de déformation de la réalité avec des impacts très variés : Les immeubles changent de place, les animaux et les forêts ou parcs de Paris mutent effroyablement, une sorte de chancre noir a colonisé le canal Saint Martin, les suppôts de l’oeil disposent de chiens à 2 têtes irascibles, de chevaux démons, de corbeaux espions… Mais ce n’est pas tout, cette distortion peut aussi être utilisée à l’avantage de nos pjs qui bien sur ont appris à la manipuler (via le siècle des lumières), permettant de faire apparaître une marche au bon endroit au bon moment, de créer une brume noirâtre les effaçant aux yeux de gardes énervés, leur permettant de sauter de 2 etages… bref… que du bonheur. On est d’ailleurs encore plus heureux , quand on sait que plus ils en abusent, plus ils attirent l’attention de l’oeil, et plus celui ci a de possibilité de les enquiquiner : un rêve pour tout Mj sadique (citez m’en un qui ne le soit pas !)

J’ajouterais un soupçon d’occultisme avec des objets utilisant cette fameuse distortion de la réalité, une campagne plutôt bien ficelée (nécessitant pas mal de boulot pour faire vivre Paris à vos Pjs comme il se doit quand même), un final en beauté et inattendu…

Le plus drôle, c’est que cela a tellement plus qu’ils ont transgressé le concept en sortant un supplément sur Nantes, mais chut… nous verrons cela dans un autre article !

FONCEZ  ! Ah Ca ira, ça ira.. !

http://www.les12singes.com/sousrubrique.php3?id_rubrique=21

Ps : A noter que la trilogie de romans « l’Enjomineur » de Pierre Bordage est une excellente source d’inspiration en plus d’être un super bouquin… A bon entendeur…

Sire Lunathir (Pour vous servir)

La Brigade Chimérique – Avis et petite présentation vidéo

Il n’y a pas très longtemps, j’ai reçu une agréable surprise de ma compagne : un exemplaire de « La Brigade Chimérique – l’Encyclopédie ».

Ce jeu, inspiré de la bande-dessinée éponyme (que je vous recommande chaudement ceci-dit en passant), vous transporte au milieu de l’Europe de l’Entre-Deux-Guerres et dans son contexte géopolitique délétère.

Mais voilà, l’histoire telle que l’on vous l’a racontée a probablement omi quelques détails de taille : les surhommes européens existent, ou tout du moins existaient… Et vous êtes l’un d’entre eux !

Vous voici donc aux commandes de l’un de ces héritiers du « gentilhomme-justicier » du siècle passé (XIXème donc, pour ceux qui ne nous suivent pas) mais doté de capacités incroyables. Votre alter-ego boosté au radium vous emmènera dans les couloirs obscurs de cette Europe tourmentée et vous fera virevolter de la politique à la découverte de Mars, le tout en passant par l’ombre grandissante du Dr. M. et de son Allemagne transformée en menace terrible.

Tout cela pour vous inviter à découvrir ce jeu merveilleux, ainsi qu’un site développé par un passionné (et je le comprend) de ce jeu prenant et d’une grande qualité.

– Les éditions Sans-Détour : http://www.sans-detour.com/

– Le fan-site de la Brigade Chimérique (qui a réalisé notamment la vidéo ci-dessous) : http://le-jdr.la-brigade-chimerique.fr