In Nomine Satanis / Magna Veritas – L’apologie de la doc bénite

Bon il y a certains trucs que les americains ou les chinois ne pourront jamais nous piquer: le fromage, le vin, Michel Sardou, notre mauvaise humeur et…. In Nomine Satanis / Magna Veritas (Les américains ont essayés, mais ils ont oubliés un ingrédient essentiel… la rigolade).

Et tout ça grâce à l’illustre CROC (que son nom soit sanctifié) et ses  bijoux ludiques qu’il nous a offert (lui et ses comparses), à savoir : Bitume, le plus récent COPS et l’intemporel INS/MV.

« Elle est pas bénite ta batte… Oh le looser !  »  Pierrot, Ange de Daniel

Ce qu’il faut déjà comprendre avant d’aborder cette gamme, c’est l’humour… Pas celui du 1er degré, ni celui du deuxième mais… bien plus loin encore ! Cette humour noir et cynique indéfinissable, mais qui nous fera se tordre de rire et passer de très bons moments !

Bon, je fais rapide sur le contexte : Le jeu divin entre Dieu et ce bon vieux Satan bat son plein depuis des millénaires et nos Pjs sont amenés à incarner des Anges ou des démons dans la société moderne. Le catholiscisme est cependant chahuté de part le monde par la resurgence d’anciennes religions (Valaya, Dieux de l’ancienne egypte, etc.) et l’agressivité des nouvelles (Islam, hindouisme, etc.). Un autre de ses grands défis prend la forme d’adolescents boutonneux et irrespectueux qui passent leur temps à ce mettre de grands coup d’Artic dans Counter Strike et désertent les eglises.

Les sociétés Angeliques et Infernales sont d’infames bureaucraties ou des formulaires soporifiques et agents administratifs attendent nos pjs à chaque recoin de mission. Les anges et les démons s’affrontent sous le regard bienveillant du « vieux » (dieu) et de Lucifer et chacun compte les points de son côté.

 

 » Vas y, tiens moi ce cul bénis, on va le déguiser en Ronald Mac Donald et le larguer au milieu de la convention chasse pêche et tradition ! » Paulo, Démon de Malphas

Vous l’avez compris, il y a donc deux facons evidentes de jouer à INS/MV :

– Magnas Veritas : Débusquer les démons et leur infames machinations et une fois que c’est fait  prendre la tête de cohortes de skinheads equipés de docks benites, déployer ses ailes flamboyantes et balancer des colonnes de feux et des déluges d’elecrtricité sur les séides infernaux.

– INS : S’amuser à mettre des jouets démons dans la chambre des petits enfants, mitrailler un macdo à grands coup de famas maudits ou dévergonder tout un presbytaire en s’eclipsant au bon moment.

Les missions s’enchainent, il est très amusant (au début) de martyriser les humains ou user de ses supers pouvoirs qui permettent de traverser des murs et de renverser des paniers à salades de flics (les camionnettes… m’enfin !)

« Comment ca je dois remplir le formulaire 12842 B et me soumettre à l’intérrogatoire ? Je viens de me prendre 2 coups de hache maudite par un démon du troisième cercle de Baal plus qu’énervé et toi tu m’emmerde avec tes papiers ?! »  Max, Ange de Michel

Mais franchement, au bout d’un moment ca lasse… Et c’est quand on est lassé, c’est là que ca devient vraiment, vraiment sympa ! Vous avez les moyens d’empetrer les joueurs dans des series de missions débiles aux buts incompréhensibles, voire contraires à leur nature pour, au final, les réveiller…. Leur faire prendre conscience que tout ceci n’est qu’un jeu absurde qui dure depuis des millénaires pour l’amusement de deux vieillards…

Et là on accède à la troisième facon de jouer à INS/MV : Foutre tout ca en l’air ! Jesus, l’entité la plus cool de l’univers l’a  bien compris, et il a ouvert un bar PMU (chez Régis) sympatoche ou anges et démons et familiers en tout genre peuvent se retrouver pour boire des verres ensembles sans possibilités d’anicroches. Le jeu devient alors très intéressant, car il s’agit de faire des alliances contre natures et saboter les rouages de cette machine bien ficelée pour, au final,  arrêter cette mascarade . Je ne saurais trop conseiller le supplément Rigor Mortis indispensable dans ce cas : http://www.xxiemeciel.com/download/RigorMortis.zip

Bon allez, je vais aller réveiller mon familier poupée gonflable d’Andréalphus et passer un bon moment !  A + !

Sire Lunathir, pour vous servir.

Warhammer 40 000 – Bottons le c** à la galaxie sous l’oeil bienveillant de l’empereur !

Le but de cette article est de faire une introduction à la gamme Warhammer 40 K JDR (Dark Heresy, Deathwatch, Rogue Trader > http://www.bibliothequeinterdite.fr/), en présentant (succinctement) le monde et en vous donnant 3 bonnes raisons de vous y aventurer.

L’imperium du trône de Terra tu aimeras…

L’univers de Warhammer 40 000,  c’est un peu comme si George Lucas avait écrit Star Wars en pleine dépression, c’est un peu comme si le même Star Wars aurait eu un Luke Skywalker dealer de bâtons de la mort à la cantina, bref Warhammer 40 000 c’est du Space Opera, mais en fait non… C’est du DARK Gothique Space Opera !

En terme de contexte, un empereur-dieu âgé de plusieurs millénaires dont la survie est assurée par le sacrifice régulier de milliers d’âmes règne d’une main de fer sur un impérium en pleine expansion, expansion portée par la puissance et le fanatisme de ses corps d’élites les spaces marines, des super-soldats génétiquement modifiés à partir du génome de puissants primarques et de l’implacabilité de ses légions blindées.

Ce n’est bien sur pas forcément du gout de certains humains dissidents voire de »xenos » en tout genre qui n’envisagent pas du tout (les insolents !) de se laisser faire et mènent la vie dure à nos croisés.

Encore pire, des entités malfaisantes et corruptrice règnent aux confins de l’immatérium pour tenter l’humanité et ont même brillamment réussis dans le passé lors de l’hérésie menée par le plus puissant des primarques, Horus, en corrompant la moitié des forces Spaces marines.

Voici trois bonnes raison d’aimer ce monde :

Premièrement son côté Dark et gothique :

– Le culte de L’empereur Dieu et son fanatisme obligatoire, encadré d’une main de fer par l’inquisition et le maintien d’un obscurantisme mystique.

– L’omniprésence du Chaos, perpétuel tentateur de l’âme humaine et seul moyen de voyage interstellaire via le Warp, si bien que, vous l’avez compris, c’est un mal nécessaire et nos joueurs n’auront de cesse de le côtoyer

– Warhammer 40 000 est un monde résolument gothique. Des nefs sculptées des croiseurs de la Marine Impériale, aux armures et armes  recouvertes de parchemin de litanies impériales, à l’architecture torturée des cathédrales de l’empereur dieu, le gothique est partout et imprègne l’ambiance du monde.

Deuxièmement par la qualité du développement des races extra-terrestres :

– La race des eldars aussi complexe et énigmatique qu’intéressante

– Les Orks, et leur amour de la destruction et des sensations fortes sont attachants à souhait

– Les Tyranides, xenos biomécaniques (oui clairement une inspiration d’Alien) et leurs faims dévorantes de vie nous rappellent notre enfance effrayée devant le somptueux Alien de Ridley Scott.

Etc.

Et pour finir, l’entretien et l’évolution constante de ce monde  soutenu par la plus puissantes des industries imaginaires de la planète :

– Plus d’une cinquantaine de romans à ce jour. Sur des sujets divers et variés d’une qualité, il est vrai, très inégale, mais il y en a quand même de très très bons ! Notamment toute la gamme sur l’hérésie d’Horus ou on retrouve les meilleurs écrivains (Graham Mc Neil pour moi le maitre incontesté de la corruption chaotique avec notamment le très bon « Fulgrim », Gavin Thorpe et sa passion des eldars (Incroyable « Path of the warriors »), Dan Abnet qui n’est pas sans reste en terme de bonnes parutions) (http://www.blacklibrary.com/)

– Des CDs Audios ! (si si) contenant les romans précités avec le bruit des armes et de la fureur !(http://www.blacklibrary.com/)

– Des BdS ! Bon, il est vrai plus destinées aux adolescents mais bon quand même, des Bds quoi !

– Les apports de Warhammer 40000 k, le jeu sur table avec sa gammes de figurines toutes plus belles (et plus chères) les unes que les autres et un magazine mensuel qui il est vrai s’est quand même fortement transformé en catalogue de vente et a beaucoup moins d’intérêt maintenant (http://www.games-workshop.com/gws/home.jsp)

– Des jeux vidéos notamment les très bon Dawn of War (http://www.dawnofwargame.com/fr/home/agegate)

– Un film : Ultramarines, il est vrai d’une réalisation moyenne mais quand même  on y croit !(http://www.ultramarinesthemovie.com/

– La régularité des suppléments du JDR : il ne se passe pas un mois sans qu’une nouveauté apparaisse et tous ces éléments sont d’excellents supports à la gamme de JDR. On ne peut également que louer le rythme de sortie  extrêmement soutenu des parutions et la qualité de leur présentation qui contribuent à entretenir un monde qui devient du coup extrêmement fouillé et intéressant.

Tout ça n’existerait pas sans la puissance financière de la puissante firme de Nottingham, mais là, nous abordons un débat glissant que je ne compte pas traiter ici.

A suivre, on rentre dans le détail en attaquant la présentation de la gamme.

Sire Lunathir, pour vous servir.

Ps : J’ai réussi à prendre une photo de Synocrate à la dernière convention 40 K, pas mal son costume non ?  (C’est T Bouhon juste derrière, si si !):-D

 

Chronoviseur – Présentation du JdR à la TV – Juillet 2006

Mesdames et Messieurs,

Ce n’est pas innocent si je vous ai convié au 67ème congrès des sociétés savantes de Paris en ce beau jour d’Avril 1934.
Car aujourd’hui sera marqué d’une avancée scientifique sans précédent et qui changera à jamais notre avenir !

Sans plus de préambules, laissez moi vous présenter ma plus magnifique invention : le Télectroscope Chronoviseur !

*Le Professeur Gédéon manipule de nombreuses manettes et ouvre les vannes d’un micro-réacteur portatif au radium*

*Sur l’étrange appareil se matérialise progressivement des personnages miniatures de déplaçant dans ce cube*

Ceci mes amis et confrères, est une scène se déroulant le 14 Juillet 2006 dans une guinguette nommé « Tout va bien » situé dans la ville Direct8.
Nous pouvons observer un représentant d’un Club nommé la FFJDR enseignant à ces filles de petites vertus une science nouvelle nommée « Jeux de Rôles ».

Passons un moment à étudier leur comportement…

Retour sur Trolls & Légendes 2011

Cette année encore, la convention « Trolls & Légendes » s’est déroulée à Mons (Belgique) pour sa quatrième édition et a accueilli un public de plus de 15.000 personnes.

Ce festival, qui est l’un des rares à réunir lors d’un même évènement tous les aspects de la fantasy : Littérature (avec la participation cette année de Robin Hobb, auteur notamment des sagas de « L’Assassin Royal », « Les Aventuriers De La Mer », et « Le Soldat-Chaman »), Musique, Bande-Dessinée, Cinéma, Illustrations, et bien évidemment Jeux (que ce soit jeux de rôles, jeux de cartes, jeux de plateau ou encore grandeurs-nature).

Et au sein de cette convention, s’est déroulé le 6ème opus de la « Fantastique.Convention » qui a cette année attribué son « Prix Jeux » 2011 à l’association « Le Grimoire », maison d’édition de l’univers du Loup Solitaire et de MangaBoyZ notamment. Félicitations à eux !

PS : Nous remercions Sébastien BOUDAUD (Directeur de publication) ou Sébastien TOUSSAINT (Webmaster), de l’association « Le Grimoire » pour la transmission de l’information. Gidéaire restant avant tout un blog participatif 🙂

PSS : Cette année, nous étions malheureusement absent de cette convention, mais nous serions heureux d’être présent l’année prochaine 😉